Posted on

Identifier de nouveaux publics et les techniques pour les atteindre

Kate Chapman
Humanitarian StreetMap, Indonesia

Nous préparions une demande de subvention auprès de l’Australia-Indonesia Facility for Disaster Reduction (AIFDR) en vue de mobiliser de nouveaux financements pour nos activités 2014. Pour cela, nous avons organisé une réunion de stratégie interne en prévision d’un séminaire plus large avec des partenaires et des parties prenantes pour obtenir leurs retours sur notre plan 2014.

 

POURQUOI NOUS AVONS UTILISÉ LES OUTILS:

Notre intention était de réfléchir à la fois aux moyens de mieux servir les personnes et les groupes avec lesquels nous travaillons actuellement, et à d’autres auxquels nous n’aurions pas pensé. Dans ce cas de figure, souvent, il est aisé de s’en tenir aux mêmes raisonnements sans pouvoir imaginer de nouveaux moyens d’atteindre des groupes différents. J’ai pensé que les personas et les chapeaux de Bono seraient de bons outils pour y parvenir.

J’ai aussi utilisé l’analyse SWOT parce que j’avais le sentiment de connaître nos forces et nos faiblesses, mais pas nécessairement le point de vue de mon équipe sur la question. Bien comprendre le point de vue de ceux qui exécutent nos activités de programme m’a paru essentiel.

 

COMMENT NOUS AVONS UTILISÉ LES OUTILS:

Dans le cadre d’un atelier de 5 heures, nous avons travaillé en petits groupes sur chaque outil avant de nous réunir tous ensemble pour mettre en commun nos conclusions et revoir sous un éclairage différent certains éléments de la demande de subvention. D’une manière générale, le travail en groupe a été très positif, et extrêmement bénéfique en termes d’atmosphère – grâce à des outils de travail plus ludiques que nos séances habituelles de réflexion.

L’analyse SWOT a réellement donné de très bons résultats avec l’équipe. Ensuite, nous avons utilisé l’outil personas – qui nous a semblé particulièrement utile. Comme nous essayons de réfléchir aux changements à apporter à notre programme pour toucher un public plus large, nous avons créé plusieurs personas qui ne sont pas nos « utilisateurs » habituels, et cela nous a donné d’excellentes idées.

Avec les chapeaux de Bono cependant, nous avons rencontré quelques difficultés, en partie peut-être liées à mes explications. Je pense que si je devais réutiliser cet outil, je commencerais par traduire les noms des différents chapeaux en indonésien. Tous les membres de l’équipe parlent anglais, mais le concept est resté un peu abstrait pour eux.

 

RÉSULTATS:

L’activité a produit des résultats clairs, que nous avons intégrés dans la demande de subvention rédigée de concert. L’analyse en profondeur nous a permis d’acquérir une meilleure compréhension de certains processus internes que nous pouvons mettre à profit pour faire avancer nos documents de planification auprès du personnel et des membres du conseil d’administration – en étant plus explicites sur notre pratique de l’innovation.

Conseils pour d’autres :
Adapter culturellement les outils pour tenir compte des différents niveaux de maîtrise de la langue.
 

Partagez votre expérience

Latest User Experience

  1. Edouard KALAKUKO KYETILE

    BUREAU D'AIDE AU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ''BADEC-RDC''

    C’est un outil qui nous a aidé à dégager à court et à long terme les facteurs endogènes et exogènes de notre Organisation et/ou de notre projet. Les facteurs endogènes sont alors les forces et faibles du projet tandis que les autres sont les opportunités et les menaces qui viennent de l’environnement extérieur.

    Reply